baniere1

Collectif ​des usagers des Monts d'Or

200 km de chemins des Monts d’Or seront interdits avant l’été 2018
Piétons, chevaux, vélos, nous sommes tous concernés!
 
 
 

Depuis plus d’un an, le syndicat intercommunal des Monts d’Or met en place un plan de circulation réglementant l’usage des usagers sur le massif des Monts d’Or. L’objectif de ce plan est de transformer les Monts d’Or en parc urbain classique type Miribel ou la Croix Laval dédié au tourisme de masse en interdisant les les pratiques actuelles.

interdit aux pietonsd1002 vtt interdits zacces interdit aux cavaliers

L’âme des Monts d’Or doit être préservée. C’est une délicate alchimie, mélange d’agriculture, de déprise agricole, d’aménagements ponctuels de quelques sites remarquables et de pratiques multiples d’activités de loisir de plein air : chasse, promenade et course à pied, VTT, promenade équestre qui se se pratiquent de façon informelle pour le plus grand plaisir des pratiquants régulier.

Cette âme doit être prise en compte dans ce plan.Les 2 objectifs ne s’opposent pas ils se complètent.

 Ce plan se déroule en quatre phases:

Première phase
Etablissement à travers la révision du le plan départemental de randonnée ( PDMDIPR ) d’un plan des chemins de randonnées dans les Monts d’OR sur les chemins appartenant à la collectivité.
 
Deuxième phase
Transformation de ce plan des chemin de randonnées en plan de réglementation de la circulation dans les Mont d’Or  notamment en catégorisant les Chemins : réservés aux piétons, aux vélos, aux cavaliers donc en interdisant  chevaux,  vélos, piétons sur certains chemins.

Ce plan ne prend pas en compte la pratique actuelle

Troisième phase
Faire adopter en conseil municipal par les communes des Monts d’Or ce plan.
 
Quatrième phase
Les 200 km de chemins non balisés seront interdits à tous.

 Le plan est actuellement dans sa deuxième phase, la prochaine phases est le vote en l’état de ce plan.

 Il y a urgence à se mobiliser

avant le vote du plan en l’état par les municipalités.

Nous demandons que l’espace de liberté des pratiques actuelles des Monts d’Or soit prise en compte dans ce plan d’aménagement et que tous les chemins actuellement accessibles le restent.

Rejoignez le mouvement sur

Groupe Facebook:Collectif des Usagers des Chemins des Monts d’Or

Mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Extrait du site du Syndicat Mixte des Monts d’Or

A lire attentivement :” Le PDMIPR se compose d’un « réseau touristique » équipé d’une signalétique et faisant l'objet d'une promotion touristique au travers de documents de valorisation et d’une « réserve PDMIPR », autres chemins qui ne sont pas équipés de la signalétique mais qui font néanmoins l’objet d’une protection juridique.

→ Cliquez ici pour voir l'article ←

Lettre aux élus des Monts d’Or

Le Collectif n’a pas menti
La mise en place du PDMIPR sert d’alibi pour limiter, réglementer
et compartimenter l’accès jusqu’alors libre
aux chemins et sentiers du massif des Monts d’Or

  •  Elus des Monts d’Or vous avez été consultés sur le balisage d’itinéraires de promenade
  •  Elus des Monts d’Or vous n’avez pas été consultés sur le non accès au public des sentiers de “réserve” prévus par la convention de mise en place du PDMIPR .

Lire la suite : Lettre aux élus des Monts d’Or

Proposition de délibération type adressée par la Métropole GrandLyon aux communes.

Il y est énoncé que : 

"Le Plan Départemental-métropolitain des itinéraires de promenade et de randonnée est composé d’un « réseau touristique » d’itinéraires, équipés d’une signalétique chartée et faisant l’objet d’une promotion touristique au travers de documents de valorisation. Ce réseau d’itinéraire apparait en rouge sur la carte métropolitaine. Il est également constitué d’une « réserve », qui est constitué d’autres sentiers inscrits au plan, non équipés de la signalétique mais qui font néanmoins l’objet d’un recensement, d’une protection et d’une gestion différenciée et adaptée au milieu."

Il faut se reporter à la convention pour comprendre que ses chemins de réserve ne seront pas accessibles au public.

Lire la suite : Proposition de délibération type adressée par la Métropole GrandLyon aux communes.

Rejoignez-nous

Pour le partage des chemins 

Signez la pétition